100 ans d’aéronautique civile, militaire et industrielle

Des premiers fous volants au début du 20e siècle à la fermeture de la BA 112 en juin 2011.

Musée de l’aéronautique locale - Mairie de Bétheny - 51450 BETHENY

Le musée est ouvert
du 1er avril au 31 octobre

■ Les mardis et vendredis après-midi de 14h30 à 17h30
■ Le 1er et le 3e dimanche de chaque mois.

Tarifs :
Adultes et enfants de plus de 15 ans : entrée 5€
Gratuit pour les enfants de moins de 15 ans

ATTENTION : réservation obligatoire pour les groupes au 03.26.07.12.71

Courriel : musee@ville-betheny.fr

Le premier vol de ville à ville
• Le 30 octobre 1908, Henri Farman réalise à bord d’un appareil Voisin le premier voyage aérien de l’histoire. Décollant de Bouy, près de Mourmelon, il gagne en une vingtaine de minutes la ville de Reims distante de vingt-sept kilomètres.


Le temps des meetings
• Du 22 au 29 août 1909 se déroule, à l’emplacement de la future base aérienne 112, la Grande semaine d’aviation de la Champagne.
A ce premier meeting aérien international de l’histoire, organisé avec le concours de grandes maisons de Champagne, participent les sommités de l’aviation de l’époque : Henri Farman, Louis Blériot, Hubert Latham, Glenn Curtiss, Louis Paulhan,…
D’autres meetings suivront en 1910, 1911 et 1913.


L’exploit de Maurice Prévost
• Le 29 septembre 1913, dans le ciel de Bétheny, l’aviateur rémois Maurice Prévost franchissait le seuil des 200 km/h aux commandes d’un monoplan Deperdussin. Il remportait ainsi la prestigieuse coupe Gordon Bennett d’aviation.


La base aérienne 112
• Mise en service après trois ans de travaux sur un terrain ravagé par la guerre de tranchées, la BA 112 fut avant la guerre 39-45, le lieu de stationnement d’unités dédiées notamment au bombardement, à l’expérimentation, à la chasse, à l’observation et au parachutisme. En 1939, 1800 personnes y travaillaient et près de 300 avions y étaient stationnés.
Réactivée peu après la guerre en 1949, la BA 112 voit la création de la future patrouille de France, l’arrivée des avions à réaction, des glorieux escadrons Lorraine et Normandie-Niemen équipés en 1974 des premiers Mirage F1.
L’une des bases les plus importantes de France est définitivement fermée le 30 juin 2011.


Le Broussard
• Installé dans la cour du musée, le Broussard a été fabriqué dans les années 50 dans les usines Max Holste à Reims. Véritable 4x4 de l’air, il était utilisé par l’armée de l’air pour des missions multiples.